.
.

Bien informer pour mieux décider

.

Prix des animaux au premier trimestre 2019


Bovins (Taureau)Les prix moyens du taureau sont restés globalement stables par rapport au premier trimestre, au quatrième trimestre de l’année 2018 et à la moyenne quinquennale. Cette stabilité s’expliquerait par la faiblesse de la demande extérieure liée à la saturation du marché ivoirien en gros ruminants et la dépréciation du Naira nigérian et du Cedi ghanéen par rapport au franc CFA.

Les prix du bélier dégagent une baisse par rapport au trimestre passé, à l’année passée et à la moyenne quinquennale, excepté le marché de Gorom-Gorom qui a enregistré une hausse par rapport à l’année dernière à la même période et par rapport à la moyenne quinquennale.La variation du prix de bélier sur le marché de Gorom-Gorom s’expliquerait par une baisse de l’offre et une hausse de la demande locale.
.

Le prix du bouc a affiché une tendance haussière par rapport au trimestre écoulé. Comparativement au premier trimestre de 2018 et à la moyenne quinquennale, le prix du bouc a demeuré stable sur l’ensemble des marchés.